Le pilote de l’hélicoptère léger qui s’est écrasé était champion de France d’autogire

Samedi 14 septembre 2013

Le pilote qui s’est tué ce samedi dans le crash de son petit appareil, dans l’Hérault, était un pilote chevronné. On pourrait même dire un as dans ce domaine.
Michal Haen était à la tête de la société Fama helicopters à Montélimar - Photo Le DLLe pilote d’un hélicoptère léger (et non d’un autogire, comme indiqué dans un premier temps) qui s’est tué le samedi 14 septembre dans le crash de son appareil, dans l’Hérault, était un pilote chevronné. On pourrait même dire un as dans ce domaine.
Il s’agit de Michel Haen, 50 ans, qui était à la tête de la société Fama helicopters France, basée en bordure de l’aérodrome de Montélimar (Drôme).
C’est d’ailleurs de l’aérodrome de Montélimar qu’il a décollé samedi matin.Il était domicilié dans la commune drômoise de Grignan, à une vingtaine de kilomètres de Montélimar.
Double champion de France d’autogire, hybride entre l’hélicoptère et l’avion, Michel Haen était importateur dans notre pays d’hélicoptères légers fabriqués par l’Italien Nino Famà.
L’accident s’est produit ce samedi 14 septembre, dans la matinée, entre les communes d’Aniane et de Gignac (Hérault). La victime se trouvait aux commandes d’un hélicoptère Fama Kiss 209.
Selon l’AFP, l’appareil s’est abîmé vers 8 h 30 entre un bois et un vignoble au lieu-dit Daumas-Gassac, à 30 kilomètres à l’ouest de Montpellier.
Selon le témoignage d’un habitant, relayé par le site internet de notre confrère Midi Libre, l’appareil semblait en difficulté, ses pales se seraient détachées, puis il serait tombé. Il y aurait eu une explosion et des flammes.
Le pilote était seul à bord. Il a été tué sur le coup. (...) Lire la suite sur ledauphine.com

Cliquez ici et ici pour en savoir plus.

Commenter cette brève Répondre à cette brève

1 Message