Le préfet dément tout projet de suppression de Dragon 67

Jeudi 18 avril 2013

Dans un communiqué diffusé cet après-midi, le préfet du Bas-Rhin Stéphane Bouillon dément toute volonté de suppression de l’hélicoptère Dragon 67 de la sécurité civile.
Le représentant de l’Etat, qui rappelle que l’appareil de secours basé à Entzheim « fêtera son quarantième anniversaire le 9 juin prochain au Jardin des Deux-Rives », fait valoir « le développement de ses capacités » et « la démonstration permanente de son utilité pour la population bas-rhinoise et au-delà » afin d’assurer la poursuite de son activité. Il y a deux semaines, le personnel de la sécurité civile s’inquiétait pour l’avenir de Dragon 67 (DNA du 10/04).

Stéphane Bouillon « tient à réaffirmer très officiellement qu’il n’est absolument pas envisagé de retirer l’hélicoptère de la Sécurité civile Dragon 67 de la base de Strasbourg-Entzheim. Il oppose donc le démenti le plus formel aux rumeurs qui ont couru à ce sujet ces dernières semaines.

Dragon 67 a réalisé 910 missions en 2012 dont 774 missions de secours à personnes. C’est un moyen irremplaçable pour sauver des vies en particulier dans les Vosges et il contribue à ce qu’aucune détresse ne soit éloignée de plus de trente minutes d’un centre hospitalier.

De plus, le 5 février 2013, à la demande du Regierungspräsidium de Karlsruhe, la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises du ministère de l’Intérieur, la préfecture de la région Alsace, préfecture du Bas-Rhin et l’Agence régionale de santé Alsace ont signé une convention de cinq ans renouvelable pour permettre à Dragon 67 d’intervenir à la demande des autorités allemandes, en territoire allemand, pour des secours à personne. C’est un approfondissement de la coopération transfrontalière qui renforce l’intérêt et la nécessité de la base de Strasbourg-Entzheim. » (...) Lire la suite sur dna.fr

Commenter cette brève Répondre à cette brève