Hélicoptères Guimbal fonde de grands espoirs sur la Chine

Mercredi 13 février 2013

Hélicoptères Guimbal prévoît de livrer en Chine, un premier Cabri G2, à l’automne 2013. La certification chinoise de l’hélicoptère biplace français devrait être effective à cette date. Avec méthode, le constructeur français vise le marché chinois de la formation des pilotes d’hélicoptère.
C’est début février 2013, quelques jours avant le nouvel an Chinois, qu’a été signé à Aix-les-Milles, au siège du constructeur, un accord entre Xiaodi Zhuang, président du Conseil de Shanghai X-Square Aviation Co., et Bruno Guimbal, président d’Hélicoptères Guimbal. « Cet accord, fruit de deux mois de discussions, porte sur la certification de l’hélicoptère Cabri G2 en Chine, l’achat des premiers exemplaires du biplace et sa commercialisation. Il est le premier résultat concret de près d’un an de contacts noués en Chine et en France avec de nombreux partenaires et clients potentiels Chinois. Plusieurs devraient suivre », explique Bruno Guimbal, président d’Hélicoptères Guimbal.

« Depuis l’annonce de l’ouverture prochaine de son espace aérien, il y a plus de deux ans, la Chine est devenue le premier marché potentiel du monde pour les hélicoptères légers, notamment du fait de besoins de formation de milliers de nouveaux pilotes dans les quelques années à venir », souligne le père du Cabri G2. « De nombreuses sociétés d’investissement, et tous les opérateurs existants, privés ou étatiques, préparent des plans très ambitieux prévoyant l’achat et la vente de nombreux hélicoptères, la formation de très nombreux pilotes, et d’importants investissements en infrastructures. Pour autant, le démarrage est lent, et les quelques dizaines d’hélicoptères légers aujourd’hui en vol sur l’immense territoire, attendent la vraie ouverture de l’espace aérien ». Le constructeur français a néanmoins décidé de se positionner sur ce marché prometteur. (...) Lire la suite sur aerobuzz.fr

Commenter cette brève Répondre à cette brève