Grandes marées : la Sécurité civile veille

Mercredi 17 octobre 2012

Dès que les coefficients de marée dépassent 95, l’hélicoptère Dragon 50 décolle pour surveiller les côtes.
Pour chaque vol du Dragon 50, l'équipage de la Sécurité civile est composé d'un pilote et d'un opérateur de bord. Ici, Hervé Labous et Pascal Sciberras - Photo maville.comÀ chaque grande marée, pêcheurs à pieds et promeneurs déferlent sur les plages manchoises. Au-dessus de leurs têtes, la Sécurité civile veille toujours au grain. Les hommes en orange basés à Donville-les-Bains, près de Granville, prennent leur envol dès que les coefficients de marée dépassent 95. Soit quatre fois cette semaine.
« Cette année, on effectue 55 vols de surveillance du littoral dont quatre en période de forte affluence », explique Hervé Labous, qui est aux commandes de l’hélicoptère ce mercredi avec Pascal Sciberras, mécanicien opérateur.

Zone la plus accidentogène
Accompagné de deux sapeurs-pompiers de Granville, le duo quadrille une zone qui s’étend la baie du Mont-Saint-Michel à la pointe d’Agon-Coutainville en passant par Chausey. « Les risques ne sont pas les mêmes dans toute la Manche. Notre zone d’intervention pour ces vols est la plus accidentogène et celle qui attire le plus de pêcheurs à pied. » En particulier Saint-Martin-de-Bréhal où les risques d’être encerclé par la mer à sa remontée sont les plus forts. Les dangers de la baie du Mont-Saint-Michel guettent aussi les imprudents. « Les travaux dans la Baie avec les lâchers du barrage du Couesnon ont modifié les lits d’eau et déstabilisé les sables mouvants. Il arrive que des habitués se fassent surprendre », indique Pascal Sciberras.

Pendant au moins quarante minutes, parés à intervenir, ils épient ainsi les comportements des promeneurs, cherchent ceux qui pourraient être en danger, leur viennent en aide si nécessaire. Dragon 50 joue aussi un rôle d’alerte. « Les gens du coin connaissent nos missions. Quand ils nous voient dans le ciel, ils savent qu’il est temps de revenir. On leur sert de repère », poursuit Hervé Labous. (...) Lire la suite sur cherbourg.maville.com

Commenter cette brève Répondre à cette brève

1 Message

  • Grandes marées : la Sécurité civile veille 19 octobre 2012 17:41, par DELAFOSSE

    Cela me rappelle bien des souvenirs...
    A l’occasion de ces vols de surveillance de marées, c’est au moment où on s’y attendait le moins que nous avons fait les meilleures "pêches" !
    Un grand bonjour à l’équipage avec une pensée pour les anciens de cette époque sur la Base de Granville : Graviou, Jamin, Legall, Lechat, Bel.

    repondre message