Corail met en ligne l’hélicoptère le plus silencieux de la Réunion

Mardi 16 octobre 2012

Seul hélicoptère autorisé à évoluer au dessus du Grand Canyon aux Etats-Unis en raison de son faible niveau de bruit, l’Eurocopter EC130 B4 vole depuis quelques semaines dans le ciel de notre île sous les couleurs de Corail Hélicoptères. Un second exemplaire viendra renforcer prochainement le parc de la compagnie.
Les deux EC130 B4 (au premier plan) renforcent la flotte de Corail Hélicoptères qui compte déjà quatre Ecureuil - Photo clicanoo.reDes voilures tournantes, Guy Payet en a pilotées quelques-unes mais le chef pilote de Corail Hélicoptères porte un regard particulier sur l’EC130 B4 dernière monture de la compagnie.

Originaire de la Plaine-des-Cafres, Guy Payet est venu au pilotage par le chemin des écoliers. « J’ai commencé par piloter des modèles réduits, confie-t-il, « puis je devenu pilote privé sur Robinson. Dans la foulée j’ai passé mon pilote professionnel et j’ai monté à Pierrefonds Run Hélicoptères, une école de pilotage. J’ai ensuite intégré Corail Hélicoptères. J’ai aujourd’hui 4 700 heures de vol et je suis qualifié monomoteur, bimoteur, travail aérien et lutte contre les incendies. »

Avec Rudy Clain qui a déjà volé en métropole sur EC130 B4, Guy Payet est aujourd’hui à la Réunion le seul pilote à être qualifié sur la machine. « Chez Eurocopter à Marseille j’ai suivi trois jours de cours théoriques et trois heures de pratiques pour être qualifié et pouvoir former mes collègues », explique Guy Payet.

« Le contrat de vente des appareils inclut la formation de deux mécaniciens et d’un pilote », complète Frédéric Lemos, responsable commercial Europe de l’Ouest chez Eurocopter.

L’EC130 B4 est l’hélicoptère le plus silencieux au monde avec son niveau de bruit, 8,5 dB en dessous des limites spécifiées par l’OACI ce qui lui vaut d’être le seul hélicoptère autorisé à survoler le Grand Canyon aux Etats-Unis.

« L’Ecureuil a un niveau de bruit de 99 décibels, l’EC.130 B4 de 89 DB », souligne Fabrice Lourme, directeur général de Corail Hélicoptères.

« Conçu pour les Etats-Unis, il se pilote à gauche contrairement aux hélicoptères français ce qui facilite les manœuvres pour le travail aérien. Nous l’utiliserons d’ailleurs prioritairement pour cela. »

Ce monomoteur offre une cabine plus spacieuse, 23% de plus que sur les autres versions de la famille des Ecureuil/AStar à laquelle il appartient. Il peut être équipé de sept ou de huit sièges. L’EC130 B4 est dérivé de l’AS350 B3 et a la même structure centrale que le B3.

Son plancher cabine élargi a la même largeur que celui de l’ancienne Alouette III. L’EC130 B4 est équipé d’un rotor arrière de type Fenestron. Il est équipé d’un système de régulation automatique du régime rotor, qui adapte la puissance moteur aux conditions de vol. Autre avantage de l’EC 130 B4 : une visibilité maximale depuis la cabine, grâce à une plus grande verrière.

Le rotor et le moteur sont les mêmes que sur l’Ecureuil AS350 B3. Le système de radio-navigation de l’EC130 B4 ainsi que le panneau de commande intégré permettent de piloter en conditions VFR de jour comme de nuit. « Il est équipé d’un enregistreur de paramètres Heli Safe qui recueille en permanence des données comme les trajectoires et l’altitude transmises en temps réel au sol », indique Fabrice Lourme. « Nous sommes tenus de respecter des trajectoires et des altitudes de survol », explique Guy Payet. « Par exemple le survol de Saint-Paul ne peut se faire en dessous de 3300 pieds et celui de Saint-Gilles à moins de 1700 pieds. (...) lire la suite sur clicanoo.re

Commenter cette brève Répondre à cette brève