Dieppe : l’hélistation opérationnelle

Mercredi 12 septembre 2012

L’hélistation de l’hôpital peut entrer en service après le test réalisé lundi après-midi.
L'ascenseur sort de la piste d'atterrissage…Plusieurs vies vont être sauvées par an grâce à ce nouvel équipement de l’hôpital de Dieppe. L’hélistation est prête et l’hélicoptère du Dragon 76 du Havre, piloté par Alain Sillon, assisté de Nicolas Uros, s’est posé sans encombre sur la plate-forme située à 20 mètres du sol.
« Nous avons reçu l’autorisation pour assurer sa mise en service, convient Philippe Couturier, le directeur de l’hôpital de Dieppe. Nous avons contacté Dragon 76 qui a immédiatement répondu et organisé ce test. C’est une étape importante au développement du centre hospitalier. Depuis quelques semaines, la deuxième tranche du service des urgences est également ouverte. »
Le transport en hélicoptère des personnes malades ou accidentées va être plus rapide. « Auparavant, nous devions nous rendre sur l’aérodrome de Dieppe/Saint-Aubin », confirme le pilote Alain Sillon. Ce gain de temps peut s’avérer vital dans certaines circonstances. Les services d’urgences, la cardiologie ou la pédiatrie sont les plus demandeurs.
« Nous pouvons être sollicités à tout moment du jour et de la nuit », continue le pilote.
Rejoindre Le Havre ou Rouen, c’est environ 20 minutes de vol et Paris est à trois quarts d’heure.
Le test a permis d’optimiser les conditions d’atterrissage. (...) Lire la suite sur paris-normandie.fr

Commenter cette brève Répondre à cette brève