Un nouvel hélicoptère d’épandage s’écrase en Martinique

Samedi 17 mars 2012

Vendredi soir, un hélicoptère s’est encore crashé, à Basse-Pointe cette fois-ci, dans un champ de bananes. Le second accident en moins d’une semaine, après celui qui a coûté la vie à un pilote chevronné de 43 ans lundi.
L'épave carbonisée du Bell 47 - Photo M.A.Le pilote a, cette fois-ci, réussi à s’extraire de l’engin après le crash. Il souffrirait de blessures aux avant-bras et serait assez choqué. Il a été immédiatement conduit à l’hôpital de Trinité pour une visite de contrôle.
L’hélicoptère, lui, a pris feu au milieu du champ, loin de toute habitation. L’incendie a été rapidement maîtrisé par les sapeurs-pompiers et n’a pas fait de dégâts.
Lundi déjà, au quartier Maxime au Lorrain, un précédent accident a coûté la vie à Luc Chassery, un pilote professionnel de 43 ans très chevronné. Son hélicoptère a littéralement explosé au sol. Une enquête a été ouverte. À ce stade, les circonstances de sa perte de contrôle demeurent incertaines.
Le RAC du Bell 47 - Photos M.A.Une nouvelle enquête de gendarmerie est ouverte après l’accident de ce vendredi soir. Le pilote, qui volait assez bas, sera interrogé sur les circonstances de sa chute. Selon les premiers éléments recueillis hier, il pourrait s’agir d’un ennui mécanique, même si aucune hypothèse n’est écartée à ce stade.
Cette loi des séries malheureuses ne devrait pas manquer de relancer la polémique sur la fiabilité et l’entretien de ce type d’appareils destiné au traitement des bananiers. (...) Lire la suite sur martinique.franceantilles.fr

Commenter cette brève Répondre à cette brève