Vends hélicoptère Alouette II pour décoration

Samedi 5 novembre 2011

A vendre un châssis complet d’hélicoptère Sud-Aviation / Aérospatiale Alouette 2.
Sur les photos la queue est démontée, ceci en raison de l’encombrement de l’engin complet.

La longueur totale de l’hélicoptère est de 9,75 mètres.
Idéal pour une décoration originale dans un jardin, ou encore dans un loft industriel très spacieux.
Une autre application possible est la simulation aérienne. Il est possible d’y installer un ordinateur et un écran panoramique.
Avec quelques travaux de restauration des commandes d’origine qui sont légèrement bloquées par le poids des années (manche du cyclique, levier de pas collectif, commande de l’anti-couple), quelqu’un de compétent en la matière pourrait y adapter des potentiomètres sur les différentes commandes afin de s’en servir pour piloter l’aéronef dans le simulateur.
Cette opération n’est pas à la portée du premier venu mais cela a déjà été réalisé auparavant…
Pour celui qui a suffisamment de moyens, et en raison de la faible masse de ce châssis treillis tubulaire, il est même possible de le placer sur une plateforme mobile offrant les différents degrés de liberté…

Prix du châssis complet (cockpit, queue et rotor de queue) : 2200 euros.

Aussi à vendre les 3 pales de rotor de cet hélicoptère Alouette 2.
Chaque pale mesure 427 cm et pèse environ 30 kg.

J’ai démonté l’ensemble B.T.P. (boite de transmission principale : couple conique, réducteur épicycloïdale, roue libre, transmission du mouvement vers rotor anti-couple) et tête rotor pour enrichir ma collection personnelle d’objets insolites. Possibilité de vente mais tarif en conséquence à la rareté et à la complexité de cet ensemble.

Avec l’ensemble complet (châssis + queue + BTP/tête rotor + 3 pales principales), et avec beaucoup d’imagination ainsi qu’un loft très spacieux, il y a la possibilité d’en faire à la fois un bel objet de déco mais aussi un ventilateur de plafond gigantesque (diamètre rotor : 10,20 mètres).

Il suffit de fixer un motoréducteur électrique (définir puissance, couple et vitesse de rotation de sortie) sur l’entrée de la BTP, là ou était fixé la turbine Turboméca Astazou à l’origine.
Le régime de rotation (quelques tours par minutes au maximum) du rotor pourrait alors être régulé via le moteur électrique d’entrainement, et le brassage de l’air ajusté par l’angle d’incidence des pales via la commande du pas collectif de l’hélicoptère ! Et en utilisant la commande du pas cyclique, le brassage de l’air peut-être amplifié ou se faire uniquement sous une partie du disque rotor…
Peu de ventilateurs de plafond permettent cela !
Le rotor de queue peut aussi être entrainé en rotation pour amplifier le réalisme…

Pour toutes informations supplémentaires, merci de me contacter par téléphone au 06.71.07.44.95. source

Commenter cette brève Répondre à cette brève

14 Messages