Dragon 50 - Granville aux avant-postes du secours en mer

Mercredi 29 avril 2009

Dragon 50 F-ZBPQ en cours d'hélitreuillage - Photo © Pascal GauthierSpécialisés dans l’aide médicale en mer, les urgentistes granvillais peuvent intervenir de Bréhat à Antifer. C’est le premier Smur maritime aujourd’hui en France.
Hélitreuillage réussi malgré un ciel bas et une mer houleuse. Les deux pêcheurs blessés peuvent être dirigés, au plus vite, vers l’hôpital par hélicoptère... Ce mardi matin, au large de Granville, tous les acteurs de la sécurité en mer (SNSM, Sécurité civile, pompiers, Marine nationale...) sont présents pour accompagner la démonstration exercice du Smur (Service mobile d’urgence et de réanimation) à vocation maritime de Granville. Une démonstration d’excellence.
Le Dauphin - Photo © Pascal GauthierPère de cette structure médicale unique en France, pour l’instant, le Dr Emmanuel Brugnot a le sourire. « Les 13 médecins et 9 infirmiers anesthésistes du Smur de Granville, dit-il, sont volontaires pour du sauvetage en mer. Depuis le feu vert donné il y a un an à notre vocation maritime, nous avons effectué 9 sorties en mer. » La zone s’étend de Bréhat à Antifer, les interventions s’effectuant toujours en lien avec le Centre des consultations médicales maritimes de Toulouse, le Cross Jobourg, le Samu maritime du Havre.

Dragon 50 reste à Granville
Dragon 50 F-ZBPQ - Photo © Pascal GauthierReste à obtenir un décret pour l’obtention du titre officiel de « Smur maritime ». « Cela devrait être prêt dans un an ou deux pour la dizaine de Smur maritime prévus sur les côtes françaises, dont Granville. »

Sans attendre tous ces coups des tampons officiels, les urgentistes granvillais ont su se positionner. Ils fonctionnent, donc, depuis l’accord (et les budgets, nerfs de la guerre...) obtenus en avril 2008. « Nous soutenons sans réserve ce projet porté par une équipe motivée, volontaire » assure le Dr Thierry Préaux, de l’Agence régionale d’hospitalisation Basse-Normandie. Le chèque de 233 000 € de l’ARH a permis de financer des formations pour intervenir en milieu périlleux et du matériel.

Le Dauphin et Dragon 50 F-ZBPQ - Photo © Pascal GauthierCorollaire de l’installation d’un Smur maritime à Granville : la Sécurité civile reste aussi. « La base de Donville n’étant plus aux normes, les Bretons auraient beaucoup aimé récupérer services et hélicoptère de la Sécurité civile. La présence du Smur à vocation maritime nous a beaucoup aidés », raconte Georges Cornier, président de la CCI de Granville, propriétaire de l’aérodrome.... où sera installée, dans deux ans, la nouvelle base de l’hélicoptère Dragon 50. source

Jean-Jacques LEROSIER

- Cliquez ici pour voir d’autres photos.

Commenter cette brève Répondre à cette brève

2 Messages