Les Bases Aéronavales de secours « SAR » (Search And Rescue) en France

MAJ : le 17-12-2013

Jeudi 10 janvier 2013, par Patrick // Database

0 Commenter cet article/rubrique A propos de l'auteur Partager cette page Ajouter les articles de cette rubrique à un flux rss [INACTIF] Imprimer la page Envoyez cet article à vos amis [INACTIF]

Photo © Marine NationaleEn France, en 2013, cinq Bases militaires aéronavales de la Marine Nationale opèrent en service public. Elles sont opérationnelles 24h/24h et 365j/365j de tout temps pour des missions de recherche et sauvetage en mer, lutte contre les pollutions, assistance aux navires, surveillance de la navigation commerciales. Elles peuvent aussi assurer des missions de prévention de tous ordres. Vous en trouverez ci-après la liste, la carte d’implantation et un résumé historique.
Les appareils jusqu’à la fin des années 2000 étaient des Dauphin SA 365 N3+. Ils sont complétés et remplacés aujourd’hui par des appareils plus gros comme l’EC 725 Caracal (EC225) et le NH90.

- Cliquez ici pour voir en plein écran - Revenir à La Base de Données Hélicoptères.

Voir le portfolio ci-dessous pour agrandir la carte des Bases Aéronavales de secours « SAR » (Search And Rescue) en France - Carte © Patrick Gisle - helico-fascination.comLa Marine intégra dès 1951 l’hélicoptère pour en premier lieu le sauvetage en mer à partir de ses navires. Un Bell 47 et un S-51 embarquent cette même année. En octobre est crée la première flottille d’hélicoptères à Saint-Mandrier, la 58S avec des Bell 47, des S-51 puis des Piasecki HUP-2. Elle déménage à Saint-Raphaël en 1954 avec des H-19, S-55 et Alouette II et disparaîtra en 1960.

En 1954 nait la flottille 23S qui remplace à Saint-Mandrier la 58S avec des HUP-2 pour remplir les premières missions de sauvetage en mer le long du littoral, à bord porte-avions et de liaisons sanitaires.

En 1955, la Marine envoie deux Sikorsky S-55 de la flottille 10S en Algérie.

En 1956 est créé la flottille 31F avec les bananes H-21 à deux rotors puis en 1957 la 33F avec des H-19 et en 1958 la 32F avec des Sikorsky HSS-1. En 1960 est crée le Groupement d’hélicoptères de l’Aéronautique Navale n°1 (GHAN 1).

A partir de 1963, l’usage de l’hélicoptère se généralise avec l’embarquement d’un ou deux appareils sur les bâtiments de surface autres que les spécialisés comme les porte-avions ou le porte-hélicoptères « Jeanne d’Arc » mis en service en 1962. Ils servent toujours au sauvetage mais deviennent aussi arme pour la lutte anti sous-marine.

Photo © Marine NationaleEn 1965, les flottilles 31, 32 et 33F disposent de HSS-1 et en 1966 entre en service le Super Frelon à la 27S. Ce dernier armera la 32F à partir de 1970 en lutte ASM et la 33F en transport et sauvetage.

En 1978 fut introduit le Lynx anglais conçu pour les luttes ASM et ASF pour les flottilles 31F, 34F et 35 F. Les Alouettes II et III équipèrent les flottilles 22 et 23S pendant 25 ans et furent remplacées à partir de 1990 par les Dauphins AS365N.

Bien entendus les hélicoptères de la Marine servirent à de nombreuses opérations extérieures dès les années 1960 sur toutes les mers du globe.

Source : « LES HELICOPTERES DE L’AERONAUTIQUE NAVALE » helicomarine.free.fr.

Documents © Patrick Gisle - helico-fascination.com - Reproduction interdite - Tous droits réservés.

• Pour toute modification ou ajout, merci de nous contacter en cliquant ici.

info portfolio

Commenter cet article Répondre à cet article