Les Centres Classe 6 Ulm hélico en France

MAJ : le 21-12-2013

Mardi 9 juillet 2013, par Patrick // Database

0 Commenter cet article/rubrique A propos de l'auteur Partager cette page Ajouter les articles de cette rubrique à un flux rss [INACTIF] Imprimer la page Envoyez cet article à vos amis [INACTIF]

LH-212 - Photo © Patrick GisleVous trouverez ci-après la liste des douze structures dont quatre héliclubs qui dispensent la formation Hélicoptère ULM Classe 6 à fin 2013 - début 2014 et leur carte de répartition.

Seulement neuf structures sur les quatorze ont ou auront réellement leur propre appareil en janvier 2014.

Les quatre clubs n’ont pas encore de machine Classe 6 et font une partie de la formation sur hélico léger type R22 et machine de propriétaire en fin de cursus, sachant que certains sont en passe d’investir en 2014.
CH-7 - Photo © Christophe Gothié
Une quinzième structure (HML Aviation) dispose d’un appareil LH212, mais ne propose que des vols baptême et découverte.

A noter que le précurseur de l’hélico Ulm, Matthieu de Quillacq, instructeur et importateur des CH7 Kompress et CH77 Ranabot ne dispense des formations qu’aux acquéreurs de ses machines, ou éventuellement qu’à des personnes propriétaires ou en passe de l’être de machines d’occasion.

- Cliquez ici pour voir en plein écran - Revenir à La Base de Données Hélicoptères.

Voir le portfolio ci-dessous pour agrandir la carte des Centres Classe 6 en France - Carte © Patrick Gisle - helico-fascination.comLa catégorie Hélico ULM dite « Classe 6 » existe depuis le 21 février 2012 en France. Il s’agit d’hélicoptères monoplace de maximum 300 kg ou biplace de maximum 450 kg en ordre de marche et de puissance limitée à 80 kW (105cv) pour les monoplace et 100 kW (132cv) pour les biplaces (Pour l’historique de la genèse de la Classe 6, cliquez ici).

Mustang F290 - © Patrick GisleC’est la Fédération Française d’ULM, la FFPLUM qui gère cette 6ème classe d’appareils ultra-légers motorisés après les paramoteurs, pendulaires, multi axes, autogyres et dirigeables…dans l’ordre.

Le cursus de formation est calqué sur celui du grand frère hélico, mais sans minimum d’heures. Il faut cependant compter en moyenne 30-35 heures pour un élève ab initio et autour de 20-25 heures pour un élève déjà pilote Ulm autogyre ou multi-axes principalement.

Deux modèles d’appareils ont eu leur certification rapidement en 2012 (CH7 et Mosquito) et à la fin de cette première année, on comptait une quinzaine d’instructeurs, tous issus de l’hélicoptère léger. Il n’y avait cependant que deux endroits où il était possible de suivre une formation. Fin 2013, on dénombre huit modèles d’appareils homologués et on estime le nombre d’instructeurs supérieur à trente.

La faible production de machine s’avère désormais le point freinant au développement de cette catégorie d’hélicos à forte attractivité, Mosquito XE - Photo © Patrick Gisle surtout pour la formation sur biplace côte à côte. Ca devrait aller mieux en 2014 avec la mise en cadence de la production du LH212 à raison d’un par mois ou du Dynali H3. On attend toujours le premier Mustang F290 de série de BHR Aircraft, le seul constructeur français. A noter aussi normalement l’arrivée du CH-8 de Cicaré Helicopters cette année et l’ouverture probable de quelques nouveaux centres.

Bon apprentissage et bons vols.

Documents © Patrick Gisle - helico-fascination.com - Reproduction interdite - Tous droits réservés.

• Pour toute modification ou ajout, merci de nous contacter en cliquant ici.

info portfolio

Commenter cet article Répondre à cet article